La tranquillité au meilleur prix
  • Une question ?
  • Passer une commande ?
Mon panier

Mini panier

On peut distinguer différentes formes d’incontinence, les plus courantes sont :

L’incontinence de stress ou d‘effort :

Les fuites urinaires se produisent au cours d’un effort (toux, éternuement, rire, soulèvement d’un poids).
L'incontinence d'effort est la forme la plus courante. Elle survient principalement chez les personnes jeunes, et plus particulièrement chez les femmes.
La cause de ces fuites urinaires peut provenir d’une faiblesse des sphincters, souvent associée à un manque de tonicité du plancher périnéal.

Incontinence due aux problèmes de prostate :

Après une intervention chirurgicale de la prostate, l’homme souffre souvent, temporairement, d’incontinence.

L’incontinence par hyperactivité vésicale, instabilité vésicale, impériosité ou urgence :

La personne ressent un besoin fréquent et souvent urgent d’uriner.
La vessie se contracte à l’improviste entrainant une perte d’urine.
Cette sensation est telle que la personne arrive souvent trop tard aux toilettes.

Différents facteurs peuvent être à l’origine de ce type d’incontinence :
- une émotion (peur, stress)
- une infection urinaire ou vaginale
- un trouble de la perception du besoin d’uriner (maladie neurologique, vieillissement), qui se manifeste trop tard ou trop faiblement
- la prise de certains médicaments (antihypertenseurs, diurétiques, alpha et béta-bloquants, anxiolitiques…).

L’incontinence par rétention d’urine :

Cette incontinence se caractérise par des fuites urinaires permanentes ou liées à un mouvement.
L’incontinence par rétention d’urine ou incontinence par trop plein touche les hommes comme les femmes.
Si la miction est difficile et douloureuse on parle alors de « dysurie».

L’incontinence urinaire mixte :

L’incontinence urinaire mixte présente les symptômes de l’incontinence d’effort et de l’incontinence par impériosité.
Du fait de cette double combinaison de causes, l'incontinence mixte peut être plus difficile à diagnostiquer et à traiter que d'autres formes d'incontinence.

L’incontinence fonctionnelle :

Cette incontinence est causée par des troubles physiques ou mentaux qui empêchent la personne atteinte de se rendre aux toilettes suffisamment rapidement.
L’incontinence fonctionnelle touche les personnes âgées ayant des difficultés à se déplacer, ou les personnes victimes d’un accident vasculaire cérébral.

L’incontinence totale :

L’incontinence totale signifie que la personne atteinte ne peut plus exercer aucun contrôle sur sa vessie. Elle est souvent la conséquence d’une lésion physique, d’une maladie de la moelle épinière, d’une destruction des sphincters…